Qu’est ce que la sécurité incendie en entreprise ?

Protection incendie

La réglementation en matière de sécurité est très stricte pour les entreprises. L’un des fondements du Code du travail est qu’il impose au gérant d’assurer la santé de ses salariés. De ce fait, les gérants se voient obligés de mettre en place un système de sécurité incendie. L’objectif de la mise en place des équipements de protection incendie consiste donc à assurer la sécurité du bâtiment et des employés. Parmi les dispositifs proposés pour limiter les risques d’incendie, on recense les détecteurs de fumée, les alarmes incendie, les extincteurs, les robinets d’incendie, ou encore un système de coupe-feu. On peut les trouver dans des entreprises spécialisées.

La sécurité incendie en entreprise : les principes

Comme sus mentionnés, les dirigeants d’entreprises sont les premiers responsables de la sécurité incendie de sa société. Il doit s’assurer de l’installation et de l’entretien des équipements comme les extincteurs, les trappes de désenfumages et des BAES. En cas de besoin, cliquez ici pour en savoir plus sur les services proposés par une société de sécurité incendie. En effet, la sécurité incendie en entreprise concerne la prévention et l’anticipation de tout danger lié à un incendie. Devant le besoin de protéger le membre de personnel ainsi que tous les résidants, l’ERP et l’IGH sont des normes en vigueur qui réglementent ce domaine. Et à part la mise en place d’un système de sécurité incendie en entreprise, les salariés seront soumis à de nombreux exercices, notamment, ceux liés à l’évacuation des locaux en cas de danger. D’ailleurs, le chef d’entreprise et ses employés peuvent passer des formations de sécurité incendie.

 Les obligations en matière de sécurité incendie

Le système de sécurité incendie (SSI) est l’ensemble des matériels destinés à protéger un bâtiment contre les risques d’incendie. Parmi les activités de mise en sécurité, il y a le désenfumage, le compartimentage, ainsi que l’évacuation en cas de danger. Il est à noter que la recharge cartouche désenfumage doit se faire régulièrement. Avec un SSI capable de détecter les moindres risques d’incendie, il permet aux occupants du bâtiment de se mettre à l’abri tout en simplifiant l’intervention des pompiers pour freiner la prolifération des flammes. Les entreprises doivent aussi posséder un document unique d’évaluation des risques afin de prendre les mesures appropriées pour garantir la sécurité et le bien-être des employés. Ce document doit d’ailleurs être mis à jour chaque année et éventuellement après un accident de travail. Une entreprise doit en plus de cela disposer des extincteurs mobiles et divers équipements anti-incendie comme des robinets d’incendie armé, des colonnes humides ou sèches, ainsi que du sable pour ne pas en citer plus.

La règle pour les moyennes entreprises

La protection incendie à Genève n’est pas identique pour toutes les entreprises. En effet, pour les entreprises qui comptent plus de 50 salariés ainsi que ceux dont les activités sollicitent le maniement de matières inflammables, il est essentiel de prévoir des engagements supplémentaires. Ces derniers se voient obligés de recruter un mandataire de sécurité ou un garant de la sécurité incendie. Collaborant étroitement avec le service départemental de secours et d’incendie, d’un médecin du travail ainsi qu’un responsable de la maintenance, il veille au respect de la loi. En outre, l’installation d’un système d’alarme sonore dans la société est essentielle. Ce dispositif doit être bien audible par tous. Et si possible, la création de pancartes avec quelques instructions de sécurité incendie comme le mode d’emploi des équipements anti-incendie ainsi que le plan d’évacuation serait un atout. Mais pour avoir plus de renseignements sur les exigences en matière de sécurité imposée aux dirigeants, vous pouvez consulter les articles L 421-1 à L 421-5 du Code du travail.

Le plan d’évacuation, un détail à ne pas négliger

En cas de danger, il est primordial d’évacuer les occupants du bâtiment. Pour éviter le désastre, la loi prévoit une évacuation spéciale pour les personnes défavorisées. Ils disposent d’une salle d’attente renforcée contre les fumées, la chaleur et les incendies en attendant une évacuation sécurisée. L’accès vers les lieux d’attente rassurée ainsi que l’évacuation des résidents doit être indiquée et facile à repérer en utilisant un éclairage de sécurité. Ces indications vitales sont rassemblées dans le plan d’évacuation et doivent être affichées au moins à l’entrée et la sortie de l’édifice. Bien que ces plans d’évacuation ne soient pas exigés par la loi ; une fois que vous avez décidé d’en concevoir un, il est mieux de respecter les normes ISO 7010 et ISO 23601. Pour son emplacement, privilégiez les endroits visibles et fréquentés comme à l’entrée principale de l’entreprise, aux couloirs et dans les bureaux. Pour faciliter la sortie en cas d’incendie, le plan d’évacuation peut être complété par des schémas placés près des dispositifs d’extinction. Les blocs autonomes d’éclairage de sécurité (BAES) sont aussi un parfait endroit pour en fixer un vu qu’ils se déclenchent automatiquement en cas de coupure d’électricité.

Reconditionnement d’équipements sous pression à Lyon
Trouver un spécialiste de la vente de vêtements de travail en ligne